duojag
© 2017 snatchy og night


shut your mind off
 

Partagez | 
 

 f

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marshall
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/10/2016

MessageSujet: f   Jeu 22 Déc - 19:04

f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everythingisgrey.forumactif.com
Marshall
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/10/2016

MessageSujet: Re: f   Jeu 22 Déc - 19:17

Midi onze. La gare était bombée, le trafic catastrophique, les gens se poussaient, couraient dans tous les sens dans l'espoir d'attraper un train de justesse. Allen était de ces gens-là. Il n'était plus retourné ici depuis des siècles. Valises en main, il parcourait la gare à la recherche du numéro de son train en direction de Montparnasse. Stupides parents. Toujours à l'appeler au dernier moment et à le convoquer quand il ne le voulait surtout pas. Blasé, épuisé des soirées passées dans la chambre rouge, l'anglais traînait sous ses yeux des valises encore plus grandes que celles dont il tenait fermement la poignée dans ses mains. Il marchait d'un pas rapide, préoccupé, roulant sur tous les pieds qu'il croisait sans jamais s'excuser jusqu'à trouver son quai. Il vérifia l'heure de départ et, réalisant qu'il était trop tard pour aller fumer, soupira. C'était la pire des journées. Il se pressa de trouver son compartiment, le huitième, et monta à l'étage en traînant ses bagages au sol. Il les posa lourdement en arrivant en haut, puis les déposa soigneusement sur le côté avant d'aller chercher sa place. Il se heurta aux pieds des gens qui trainaient par-ci par-là, faussant des excuses et plissait les yeux en lisant les numéros de place. Il trouva finalement la sienne à l'opposé de là où il avait posé ses bagages, le numéro quatre-vingt quatre. Il se maudissait intérieurement d'avoir pris une place à quatre, surtout du côté du couloir. Il détestait ça. Les va-et-viens des autres passages l'avaient toujours insupportés, comme s'ils étaient incapables de rester en place comme des adultes, sans faire de bruits, sans parler trop fort, sans rien. Quand il prit place, le passager déjà installé, qui était sur son téléphone, la tête baissée, une casquette sur la tête, décala ses jambes qui prenaient toute la place. Allen le remercia brièvement et de manière désagréable pour s'écraser sur son siège. Jamais il ne s'était jamais aussi inconfortable en étant assis. Il fouilla dans ses poches pour trouver ses écouteurs, prévoyant l'ennui du voyage, mais il se rendit compte qu'il les avait oublié dans sa valise. Il leva les yeux au ciel et serra les poings. L'anglais commença à jouer avec ses mains, à toucher ses poignets, à tourner et retourner sa montre, cassée depuis quelques semaines. Il regarda par la fenêtre par laquelle il ne vit que de l'herbe et du béton. Il regarde le jeune homme qui était assis à côté de lui, accoudé à la vitre, les yeux désormais fermés. Allen toussa.
« Excusez-moi, est-ce que vous auriez l'heure? »
L'autre retira ses écouteurs et le regarda en levant la tête.
Leurs yeux se rencontrèrent.
Ce fut comme un déclic.
Allen fut frappé par ses yeux perçants, sombre, d'un bleu sauvage comme il n'en n'avait vu qu'une fois dans sa vie. Il se revit, cinq ans auparavant, à ses côtés, à partager son lit dans ses bras, la tête collée à son torse.
Il reconnut Peter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everythingisgrey.forumactif.com
Eliott

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 24/10/2016

MessageSujet: Re: f   Mer 28 Déc - 18:45

ENCORE PLS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marshall
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/10/2016

MessageSujet: Re: f   Ven 3 Mar - 18:30

« est-ce que tu m'aimes encore ? »
Thomston ne répondit pas. Une vague de froid l'envahit soudainement, lui provoquant un frisson le long de l'échine. Il chercha le regard d'Allen, qui s'enfonça dans le sien à l'instant même où ils se croisèrent. Le coeur battant, le français ne put s'empêcher de se revoir cinq ans en arrière, le sourire aux lèvres, main dans la main, la jeunesse de son coeur qui brillait de plus belle, et puis l'effondrement de ses sentiments, de ses espoirs et les coeurs oppressés, comprimés et brisés, le sien qu'il donnait au plus offrant. Thom laissa ses épaules tomber et s'enfonça dans son siège en baissant sa casquette.
« tu te trompes Allen. ce n'est plus la même chose. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everythingisgrey.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: f   

Revenir en haut Aller en bas
 
f
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
don't look. :: 
ready to be found
 :: don't keep love around :: aeter
-
Sauter vers: